Blague : Picole en famille


Picole en famille - Alcool - 01/02/2013

Un mec est en voiture avec sa femme et ses 2 gosses. Il se fait arrêter pour un contrôle d'alcoolémie.
Le résultat est sans appel : 1.6 g
Le gendarme lui dit : Monsieur vous êtes au dessus du seuil autorisé.
Le gars : mais non c'est votre truc qui est foireux, faites souffler ma femme.
La femme souffle et là 1.8 g
Le gars : vous voyez votre truc est foireux, ma femme ne boit jamais une goutte d'alcool, faites soufflez mes enfants vous verrez.
Les 2 gamins soufflent et là 1.2 g et 2.2 g.
Le gendarme : Effectivement je nos éthylotests sont défectueux, c'est bon vous pouvez y aller.

La famille reprend la route et là le mari dit à sa femme: tu vois chérie, je t'avais dit que c'était une bonne idée de faire boire les gosses.

D'autres blagues pour la catégorie Alcool

La théorie du mouton - Alcool - 02/01/2013

Un troupeau de moutons ne peut se déplacer qu'à la vitesse du mouton le plus lent.
Quand le troupeau est pourchassé, ce sont les plus lents et les plus  faibles qui sont attaqués en premier. Cette sélection naturelle est bonne pour le troupeau en général, parce  que la vitesse du troupeau augmente à mesure que les plus lents et les plus  faibles sont éliminés.

De la même façon, le cerveau humain ne peut fonctionner plus vite que ses cellules les plus lentes.
Comme on le sait aujourd'hui, la consommation d'alcool détruit les  cellules du cerveau.

Naturellement ce sont les cellules les plus les lentes et les plus  faibles qui sont détruites en premier. On peut donc en déduire qu'une consommation de bière élimine les cellules les plus faibles, rendant ainsi notre cerveau de plus en plus  performant.

Ce qui explique pourquoi on se sent toujours un peu plus intelligent après 2 ou 3 bières.

Quand Dédé boit... - Alcool - 07/05/2014

C’est Dédé qui arrive au café, il s’installe au bar et le barman lui demande :
- Qu’est ce que vous buvez ?
Et Dédé dit :
- Quand Dédé boit tout le monde boit !
Le barman sert tout le monde, et Dédé trinque avec les habitués du bar.

Une demi-heure plus tard, il a fini son verre et il dit :
- Quand Dédé re-boit tout le monde re-boit !
Le barman se dit qu’il est généreux et en remet une deuxième pour tout le monde. La générosité de Dédé continue encore plusieurs tournées. Au bout de deux heures, le barman arrive près de Dédé et lui dit :
- Il faudrait payer, vous êtes à plus de 300 €.

Et Dédé répond :
- Quand Dédé paye, tout le monde paye.


Un type s'installe au comptoir d'un bar. Le barman s'approche et lui demande :
- Vous voulez boire quoi ?
- Un double whisky, merci

Le barman sert le double whisky que le type enfile d'une seule traite avant de se lever pour quitter les lieux. Le barman lui crie alors :
- Hé ! Vous n'avez pas réglé votre consommation !
- Mais... je ne vous ai rien demandé. C'est vous qui m'avez proposé quelque chose. Je n'ai rien commandé, je ne vous dois rien !

Et le type s'en va s'en payer. Le lendemain, il revient au bar. Il s'installe au comptoir et le barman qui a compris la leçon de la veille l'ignore totalement. Le type se met alors découper minutieusement une cacahuète avec un couteau.

Agacé et intrigué, le barman finit par lui adresser la parole :
- Vous faites quoi ?
- Je découpe une cacahuète en fines tranches.
- Et pour quoi faire ?
- Pour aller à la pêche, c'est ce que j'accroche à l'hameçon.
- Ah ? Et vous prenez quoi avec ça ?
- Un double whisky, merci...

Je voudrais partager mon expérience avec vous, et cela a un rapport avec l'alcool au volant. L'autre soir, je suis allé avec des amis pour prendre quelques verres. À la fin, j'ai perdu le compte du nombre de verres de capirinha, mojitos, et autres whiskys que j'ai pu avaler.

Me rendant compte que j'étais ivre, j'ai fait quelque chose que je n'avais jamais fait avant dans ma vie : j'ai laissé la voiture et j’ai pris un bus ! Croyez-moi, je suis rentré en toute sécurité, sans le moindre problème.

Ce qui m'a surtout fait le plus plaisir, c'est que je n'avais jamais conduit un bus auparavant

Où est Charlie ? - Alcool - 28/04/2013

Un type discute avec son copain :

- Ça va mal ces jours-ci, ma femme passe ses soirées à faire le tour des bars de la ville.

- Elle est alcoolique ?

- Non, elle me cherche.