Blagues au hasard

L’affichage de blague aléatoirement vous permet de disposer d’un répertoire varié qui permettra à tous les humoristes en devenir de se faire rapidement un nom sur la grande scène du rire française au côté de personnalités les plus célèbres du milieu. Votre public actuel aura ainsi le privilège d’avoir assisté à vos premiers pas dans la technique du stand-up.


C’est l’histoire d’un Allemand, d’un Français et d’un Espagnol qui mangent au restaurent. L'allemand mange tranquillement lorsqu’il aperçois un homme qui mange a une autre table et qui ressemble a Jésus.

Il s’approche et l’homme dit :
- Oui je sais, je lui ressemble.
L'allemand tout content lui demande si il peut soigner son mal de tête. Le type pose sa main et par miracle l'allemand n’a plus mal à la tête.

Ensuite l'espagnol va le voir et lui demande si il pourrait soigner son mal de dos. Le gars pose sa main et l'espagnol n’a plus mal. Le Français, lui, reste assis à manger et ne se soucie de rien.

Vers la fin du repas, le type se lève et va vers le Français et là Français lui dit :
- Ne t’approche pas, je suis en arrêt maladie…

Une mère se promène avec son fils dans les rues de sa ville. Elle rencontre une de ses amies, une dame très jolie, et elle demande à son fils de l’embrasser pour lui dire bonjour. Son fils qui s’appelle Samuel s’écrit alors :
- Non, maman je n’embrasserais pas la dame !
- Samuel, veux-tu l’embrasser ! c’est un ordre !
- Non, maman, je ne veux pas !
- Mais pourquoi refuses-tu d’embrasser cette dame ?
- Ben, c’est juste que papa a voulu l’embrasser hier et la dame lui a donné une paire de claques.


Une blonde vient de terminer son repassage et tend un pantalon à son mari :
- Tiens je t'ai repassé ton pantalon.
- Merci, mais pourquoi tu ne repasses jamais mes pantalons au-dessus des genoux ?
- Et bien... il y a longtemps que je voulais t'en parler. Je crois que le fil du fer à repasser est un peu court.

Un mec m'a demandé si j'avais une pièce pour manger.

Je lui ai répondu que oui et que ça s'appelait une salle à manger.

Un poisson fonce sur un autre poisson. Le poisson demande :
- Pourquoi tu m’as foncé dessus ?
- Parce que j’avais de l’eau dans les yeux !

==========

C'est deux sardines qui se rencontrent sur le trottoir et l'une demande à l'autre :
- Où est-ce que tu vas ce soir ?
L'autre qui rétorque :
- Ma chère ce soir on va en boite !

==========

Le professeur demande :
- Qui peut me donner le nom d'un oiseau qui ne construit pas de nid ?
Une petite répond :
- Le Coucou !
- Oui, très bien et pourquoi ?
- Parce qu'il vit dans une horloge !