Blague : Hormones féminines dans l'alcool


Les hautes instances scientifiques viennent de prouver la présence, en quantité importante, d'hormones féminines dans la plupart des alcools.

Effectivement, on a constaté qu'un homme, après quelques verres, commence à parler fort et à raconter des conneries, puis ensuite est obligé de s'asseoir pour uriner, et enfin conduit aussi mal qu'une femme.

D'autres blagues pour la catégorie Alcool

La théorie du mouton - Alcool - 02/01/2013

Un troupeau de moutons ne peut se déplacer qu'à la vitesse du mouton le plus lent.
Quand le troupeau est pourchassé, ce sont les plus lents et les plus  faibles qui sont attaqués en premier. Cette sélection naturelle est bonne pour le troupeau en général, parce  que la vitesse du troupeau augmente à mesure que les plus lents et les plus  faibles sont éliminés.

De la même façon, le cerveau humain ne peut fonctionner plus vite que ses cellules les plus lentes.
Comme on le sait aujourd'hui, la consommation d'alcool détruit les  cellules du cerveau.

Naturellement ce sont les cellules les plus les lentes et les plus  faibles qui sont détruites en premier. On peut donc en déduire qu'une consommation de bière élimine les cellules les plus faibles, rendant ainsi notre cerveau de plus en plus  performant.

Ce qui explique pourquoi on se sent toujours un peu plus intelligent après 2 ou 3 bières.

Un type entre dans un bar en braillant :
- Patron ! Un double Cognac ! Avant que ça commence !
Le patron sert, le type boit.

Puis il recommence:
- Patron ! Un double Cognac ! Avant que ça commence !
Le patron sert à nouveau, le type boit à nouveau et redemande:
- Patron ! Un double Cognac ! Avant que ça commence !
La patron sert un nouvelle fois, le type boit puis demande encore :
- Patron ! Un double Cognac ! Avant que ça commence !

Le patron s’approche alors vers lui et lui dit :
- Vous êtes bien sympa mais il faudrait éventuellement songer maintenant à payer.
Le type hurle alors :
- B0rdel… Ça y est, ça commence…


Un homme entre dans un café, s'installe au comptoir et attend le patron qui est absent. Au bout d'un quart d'heure, il va voir dans l'office et, ô surprise, découvre le patron avec la serveuse en train de faire crac-crac.

Il fait demi-tour sur la pointe des pieds, puis va voir dans la salle du restaurant si quelqu'un peut le servir… Re-stupéfaction, il y a là la patronne et le commis de cuisine en train de faire leur petite affaire…

Écœuré, il quitte l'établissement et, sur le trottoir, voit un chien et une chienne également très occupés. Une idée lui vient alors. Il prend le chien et la chienne et les pose sur le comptoir. Le patron, qui est revenu à son poste, s'en étonne :
- Qu'est-ce qui vous prend ?
- Rien… C'est juste votre enseigne qui était tombée.

Picole en famille - Alcool - 01/02/2013

Un mec est en voiture avec sa femme et ses 2 gosses. Il se fait arrêter pour un contrôle d'alcoolémie.
Le résultat est sans appel : 1.6 g
Le gendarme lui dit : Monsieur vous êtes au dessus du seuil autorisé.
Le gars : mais non c'est votre truc qui est foireux, faites souffler ma femme.
La femme souffle et là 1.8 g
Le gars : vous voyez votre truc est foireux, ma femme ne boit jamais une goutte d'alcool, faites soufflez mes enfants vous verrez.
Les 2 gamins soufflent et là 1.2 g et 2.2 g.
Le gendarme : Effectivement je nos éthylotests sont défectueux, c'est bon vous pouvez y aller.

La famille reprend la route et là le mari dit à sa femme: tu vois chérie, je t'avais dit que c'était une bonne idée de faire boire les gosses.

Alcool au volant - Alcool - 27/04/2013

Dans un bar, deux ivrognes discutent :
- Jean Louis, je n'ai vraiment pas de chance ! Une nana s'est plainte car j'aurais soi-disant tenté d'attenter à sa pudeur dans ma voiture il y a deux mois !

- Merde ? C'est pas cool ça vraiment...

- Attends, tu vas rire, je suis passé au tribunal et j'ai été condamné à une amende de 120 euros.

- Oh ça va ! Ça peut encore aller...

- Attends, ce n'est pas tout ! Quand le juge a vu la gueule de la nana, il m'a collé en plus 1200 euros d'amende pour conduite en état d'ivresse !