Blagues Enfants

Que de choses à raconter sur les enfants… Les situations extraordinaires que provoque leur innocence sont une source inépuisable de blagues. Que l’action se passe à l’école, au parc ou en voiture et qu’elle concerne du nourrisson à l’ado rebelle c’est toujours un grand moment de rire. Les histoires mignonnes en côtoient d’autres tout en double sens. Sans bien entendu oublier les fameuses blagues de Toto qui rythment d’éclats de rire les cours de récréation des écoles primaires.

Je sors avec Blaise - Enfants - 06/04/2014

Quatre sœurs se sont mises sur leur trente et un, prêtes à sortir le soir. Leur mère leur barre le passage :
- J’aimerais bien savoir où vous allez et avec qui !

L’aînée dit :
- Moi, quand je sors avec Charles, on parle !

La seconde répond :
- Moi, quand je sors avec Thierry, on rit !

La troisième explique :
- Moi, je sors avec Nicolas, on va au cinéma !

La dernière fille, tout excitée, annonce à sa mère :
- Moi, quand je sors avec Blaise, on…

Sa mère l’interrompt alors brutalement:
-Tsssttt… Alors toi, je vais te dire, tu restes ici !

Les parents d'un jeune garçon interrogent leur fils sur ce qu'il compte faire de son avenir :
- Que veux-tu faire plus tard, Sylvain ?

Comme l'enfant ne répond pas, ils décident de procéder à un test et disposent sur une table quatre objets pour déterminer sur lequel il porte son choix. Il y a là une bouteille de vodka, une édition de la bible, un billet de 200 euros et un magazine porno.

Le mari dit à sa femme :
- S'il choisit la vodka, ce sera un alcoolique. S'il prend la bible, il rentrera dans les ordres. S'il choisit l'argent, ce sera un homme d'affaires et s'il prend le magazine X, ce sera un voyou...

Le petit Sylvain arrive dans la pièce et regarde les quatre objets disposés sur la table. Il hésite quelques minutes et finalement les prend tous les quatre. Sa mère lève les yeux au ciel et s'exclame :
- Je crois qu'il veut se lancer en politique...

C'est le petit Didier qui fait des courses au supermarché du coin de sa rue. Il se retrouve a la caisse avec un grand baril de lessive. La caissière qui connaît le petit Didier veut avoir un petit mot gentil et lui demande si il a beaucoup de linge a laver. Le petit Didier répond :
- Oh non, c'est pour laver mon chien !
La caissière :
- Mais tu ne devrais pas utiliser de la lessive comme ça pour laver ton chien : Tu vas le rendre malade, et peut-être même qu'il en mourra...

Mais le petit Didier ne s'en laisse pas compter. Il paie sa boite de lessive et s'en va. Une semaine plus tard, le petit Didier revient au supermarché pour acheter des bonbons. La caissière lui demande alors comment va son chien. Le petit Didier répond :
- Oh, il est mort...
La caissière essaie de compatir mais ajoute quand même :
- Tu vois, tu n'aurais pas du utiliser de la lessive pour le linge. Il ne l'a pas supporte !
Et le petit Didier :
- Je ne pense pas que c'est la lessive qui l'a tué...
La caissière:
- Ah bon, et qu'est-ce que ça serait d'après toi ?
Le petit Didier :
- Je pense que c'est le cycle de rinçage....

Un petit garçon demande à son père :
- Papa, combien coûte un mariage ?

Le père répond :
- Je ne sais pas fiston, je paie encore.

L'instituteur questionne un élève qu'il soupçonne de de voler des fruits :
- Bertrand, dis-moi un peu qui d'entre vous est venu hier voler des cerises dans mon cerisier ?
- Je ne vous entends pas bien monsieur, vu que je suis sur le dernier banc de la rangée répond Bertrand.
- C'est ce qu'on va voir ! Viens ici t'asseoir à ma place. J'irai m'asseoir à la tienne et à ton tour, tu me poseras une question.

Ils échangent leur place et Bertrand fait ce que l'instituteur lui a demandé :
- Maître, qui est venu dormir avec maman alors que papa était de service de nuit ?
- Tu as raison Bertrand, on ne comprend rien ici dans le fond !