Blagues au hasard

L’affichage de blague aléatoirement vous permet de disposer d’un répertoire varié qui permettra à tous les humoristes en devenir de se faire rapidement un nom sur la grande scène du rire française au côté de personnalités les plus célèbres du milieu. Votre public actuel aura ainsi le privilège d’avoir assisté à vos premiers pas dans la technique du stand-up.

Aides internationales :
- Aides payées par les pauvres des pays riches pour aider les riches des pays pauvres.

Oui chérie ! :
- Gain de temps.

Soutien-gorge :
- Synonyme de flamby. Tu tires la languette et tout tombe.

Je me suis fait un bleu :
- Expression couramment utilisée par Zahia.

La beauté intérieure :
- Concept inventé par les moches pour pouvoir se reproduire.

Péniche :
- C'est oune zizi portugaiche.

Pharmacie :
- Confiserie pour vieux.

Pruneau :
- Synonyme de personne âgée. Qui est ridé et qui fait ch1er.

Où est donc mon Ricard ? :
- Conjonctions de coordination.

Suppositoire :
- Invention qui restera dans les annales.

A suivre...

Un mec complètement bourré vient sonner avec insistance chez des gens en pleine nuit. L'homme de la maison se lève et demande furieux :
- Qu'est-ce que tu veux ?

L'autre lui répond :
- Viens me pousser ! Il faut que tu viennes me pousser !

Excédé le propriétaire de la maison lui dit :
- Je ne te connais pas, et en plus il est 4 heures du matin, tu me réveilles pour me dire de te pousser et j'en ai pas envie, alors dégage d'ici et ne me dérange plus !

De retour dans la chambre, il se remet au lit, mais sa femme qui a tout entendu, le sermonne :
- Quand même tu exagères, cela t'est déjà arrivé d'être en panne la nuit, tu aurais pu le pousser ce pauvre type.
- Ouais, mais il fait froid et en plus il est bourré !
- Raison de plus pour l'aider, il ne va pas y parvenir tout seul. Non ? Vraiment, je ne te reconnais pas, je suis très déçue de ton attitude...!

Son mari, pris de remords, se rhabille et descend. Il ouvre la porte et crie :
- Eh mec ! C'est d'accord, je me suis habillé exprès pour venir te pousser ! Tu es où ?

Et le mec bourré répond :
- Là, sur la balançoire...

Danse avec un martien - Hommes - 27/06/2013

Grande première spatiale, un cosmonaute s'est posé sur la planète Mars. A son retour sur terre, une meute de journalistes l'attend.

Et la première question, c'est bien entendu :
- Y a-t-il de la vie sur Mars ?
- Oui, répond le cosmonaute, mais surtout le samedi soir. Les autres jours, c'est vraiment mort...

Deuxième question :
- A quoi ressemblent les Martiennes ?
- A quelques détails près, aux terriennes.
- Qu'est-ce qui les différencie ?
- Essentiellement une chose, elles ont les seins dans le dos.
- Ça doit faire bizarre ? demande un journaliste.
- Un peu, répond le cosmonaute. Mais pour danser, c'est bien !

Jacqueline, une vieille dame, fête ses 90 ans entourée de sa proche famille. Son fils Thierry a réservé tout un restaurant pour l’occasion et la fête est à son comble lorsque l’un de ses petits-enfants, Bernard un quadra décomplexé lui demande :

– Grand-mère, excuse-moi d’aborder le sujet, mais au vu de ton grand âge, il serait peut-être temps de formuler des souhaits quant à tes obsèques.

Les discussions s’arrêtent et la tension monte d’un cran. Toutes les convives sont suspendues aux lèvres de Jacqueline :
– Je veux être incinérée !

Tout le monde pousse un soupir de soulagement, Jacqueline a bien pris la question et elle y a répondu avec intelligence. Elle ajoute :
– Je souhaite aussi que mes cendres soient dispersées sur le parking du Flunch dans la zone industrielle.

Suite à cette phrase, l’incompréhension règne parmi la famille qui ne réalise pas le sens de cette demande. Son petit-fils Bernard reprend alors la parole :

– Mais mamie pourquoi le parking de cette cafétéria de deuxième zone ? Tu ne souhaites pas qu’on conserve tes cendres au funérarium ?
– Non ! Je préfère le parking du Flunch car au moins je suis sûr que vous viendrez me voir deux fois par mois…

Comme tous les après-midi, les deux pépés Michel et Fernand, sont assis sur un banc dans le parc. Michel dit alors :
- J'ai une folle envie de glace
- Je vais en chercher deux , que veux-tu ? répond Fernand
- Chocolat et pistache, et toi ?
- Moi, je prendrai vanille fraise.

Michel qui connait bien son ami lui dit sur un ton prévenant :
- Il vaudrais mieux que tu le notes.
- Mais non, le camion de glaces est juste là, devant !
- Note-le, je te dis que tu vas oublier.
- Non, non, je n'oublierai rien !

Fernand part en grommelant "Chocolat pistache, vanille fraise... Chocolat pist…" Après un bon quart d'heure Fernand revient avec deux saucisses et deux cornets de frites bien dorées !

Michel lui dit
- Et où est la moutarde ?
- Bon sang, je l'ai oubliée !
- Tu vois, répond Michel, je te l'avais bien dit de le noter !