Blague : Les mangeurs d'herbe

Un homme style élégant et BDSB (bien dans ses baskets) sort d'un supermarché poussant un caddie rempli ras bord de marchandises et gourmandises en tout genre, champagne, foie gras, saumon, etc ...En s'approchant du coffre de son magnifique 4X4, il aperçoit un homme qui ramasse de rachitiques brins d'herbes poussés à travers le béton du parking :

Le riche : Excusez-moi, Monsieur, mais que faites-vous ?
Le pauvre : Je ramasse de l'herbe, c'est pour la manger, j'en ramène aussi à la maison, on n'a plus rien!
Le riche : Ah bon !!!! Si je peux me permettre, tenez voici ma carte avec mon adresse, venez plutôt manger à la maison !
Le pauvre : C'est gentil, M'sieur, mais j'ai une femme et huit mômes, et je, enfin...
Le riche : Mais, c'est évident, venez avec votre famille !
Le pauvre : Oh alors, ça, c'est gentil ! Mais c'est que les grands y sont déjà mariés, pi z'ont aussi des petits !!!
Le riche : Allons, mon ami, je vous en prie, venez tous !
Le pauvre : Z' êtes sur, parce qu'y a aussi mes sœurs et mes beaux frères, on est nombreux ...
Le riche : Je vous le dis, j'insiste, ça me fait plaisir, venez tous, autour de chez moi, l'herbe est haute comme ça, si vous êtes nombreux en trois heures c'est fait !!

D'autres blagues pour la catégorie Humour noir

Le garnement - Humour noir - 25/01/2014

Un petit garçon est venu passer la journée chez son grand-père. Après déjeuner, celui-ci s'installe dans son fauteuil et allume sa pipe et commence à faire ses mots-croisés. Alors le gamin s'approche et lui demande :
- Papy ! prête-moi ta pipe !
- Non, ce n'est pas pour les enfants. Ce n'est pas un jouet.
- Papy, s'il te plaît, prête moi ta pipe !!
- Non, les enfants ne fument pas.
- Mais je ne fumerai pas, je te le jure. C'est juste pour la tenir.
- Tu me promets ? Bon, alors la voilà, fais-y attention.

Le petit garçon prend la pipe, la jette par terre, et l'écrase à coups de talon. Stupéfait le grand-père crie :
- Mais qu'est-ce qui te prend ? Pourquoi as-tu fait ça, petit garnement ?
Et le gosse répond :
- Parce que papa dit toujours : Quand le pépé il cassera sa pipe, je t'achète un ordinateur et on s'achètera une belle voiture !

Le vieux Simon ne savait pas trop quoi choisir comme cadeau d’anniversaire pour sa belle-mère. Finalement, en désespoir de cause, il opta pour l’achat d’une concession funéraire dans un cimetière très huppé de la ville.

Un an plus tard, pour le nouvel anniversaire de sa belle-mère, Simon ne lui achète rien...

La belle-mère ne manque pas de lui faire remarquer son oubli:
- Alors Simon, tu ne m’aimes plus ? Tu n’as plus de considération pour ta belle-maman ?
- C’est à dire belle-maman, je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer que vous ne vous étiez pas servi de mon cadeau de l’année dernière !!!

Un homme masqué braque une banque armé d'un revolver. Soudain, son masque tombe, il se dépêche de le remettre. Par sécurité il s'avance vers le premier témoin et lui demande :
- As-tu vu mon vrai visage ?
Le témoin lui répond que oui, et le voleur lui tire une balle entre les deux yeux. Puis il s'approche d'un deuxième témoin et lui pose la même question. Ce dernier lui répond que non, mais le truand lui dit :
- Je ne te croix pas !! et lui tire une balle dans la tête.

Il s'approche du troisième homme et lui pose encore la même question :
- As-tu vu mon vrai visage ?
Le témoin lui répondit alors :
- Non mais ma femme l'a vu !

Un jour, les parents d'une petite fille aveugle disent à leurs fille :

- Nous avons trouver le remède miracle. C'est de la pommade que tu t'appliques sur les yeux avant de dormir et le lendemain matin tu verras le monde.

Le lendemain matin, la petite se lève en pleure. Elle est toujours aveugle. Là, ses parents lui disent en cœur:
- Poisson D'avril.

Aux assises, c'est l'heure du réquisitoire. La parole est au procureur qui s'adresse aux jurés :
- Messieurs les jurés, l'homme que vous voyez assis dans le box à tué son père et sa mère. Je demande une peine exemplaire !
Puis c'est au tour de l'avocat de la défense de s'exprimer :
- Messieurs les jurés, je réclame votre indulgence : n'oubliez pas que mon client est orphelin...

--

C'est l'histoire d'un type qui vient de passer des examens de santé à l'hôpital. Le médecin annonce au patient qu'il est gravement malade et qu'il va mourir. Le gars demande ce qu'il peut faire pour le guérir. Le médecin lui répond :
- Vous n'avez qu'à faire des bains de boue.
- Pourquoi ça va me guérir ?
- Non, mais ça vous habitueras à la terre.

--

A table, un garçon interpelle sa mère :
- Maman, maman, je n'aime pas grand-mère !
La mère :
- C'est pas grave, laisse-là sur le bord de ton assiette et finit ta purée.