Blague : Etapes de la vie d'un homme

Étapes de la vie d'un homme :

- A 2 ans, le succès est de ne pas faire dans sa culotte

- A 3 ans, le succès est d'avoir des dents

- A 12 ans, le succès est d'avoir des amis

- A 18 ans, le succès est d'avoir son permis de conduire

- A 20 ans, le succès est de bien faire l'amour

- A 35 ans, le succès est d'avoir de l'argent

- A 50 ans, le succès est d'avoir de l'argent

- A 60 ans, le succès est de bien faire l'amour

- A 70 ans, le succès est d'avoir un permis de conduire

- A 80 ans, le succès est d'avoir des dents

- A 85 ans, le succès est de ne pas faire dans sa culotte.

D'autres blagues pour la catégorie Humour noir

Deux cannibales, père et fils, prennent le frais devant leur case quand, soudain, passe une très jeune et jolie touriste. Le fils pousse le bras de son père :
-Dis, p’pa… on la capture et on la mange !
-D’accord, on la capture mais on mange ta mère!

C'est un vieux pervers qui kidnappe un gamin en l’appâtant avec des bonbons. Il le fait monter en douceur dans sa camionnette, et l'emmène dans une foret. La nuit tombe, la lune est pleine, on entend les hiboux et les hurlements de loups. C'est vraiment lugubre.

Alors, le petit garçon, qui tiens le vieux monsieur par la main, lui dit :
- Dites Monsieur, ça commence vraiment à faire peur là, j'ai les pétoches moi.
- M'en parles pas gamin... En plus, je vais me taper le retour tout seul, moi !

Première loge - Humour noir - 20/02/2013

Un enterrement c'est le contraire d'un concert : si t'es dans la fosse, t'en profites moins.

Un homme complètement chauve tape sur la bosse d'un bossu en lui demandant d'un ton ironique :
- Qu'est-ce que tu caches dans ton sac à dos l'ami ?

Et le bossu répond d'un ton cynique :
- Des peignes, abruti !

Un homme en cour, accusé d'un double meurtre et le juge dit :
- Vous êtes accusé d'avoir battu à mort votre femme avec un marteau.

Une voix dans l'assistance dit :
- Ah ! Le maudit bâtard !

Le juge continue :
- Et vous êtes aussi accusé d'avoir battu à mort votre fille avec un marteau.

Encore, une voix dans l'assistance :
- Ah ! Maudit bâtard de bâtard !

Le juge s'arrête, se retourne vers l'homme assis à l'arrière et dit :
- Monsieur, je peux comprendre votre frustration et votre dégoût face à ces crimes, mais je ne pourrai plus tolérer ces remarques de votre part. Avez-vous compris ?

L'homme dans le fond de la salle se lève et répond :
- Pendant 15 ans, j'ai vécu la porte voisine de chez lui et le maudit bâtard, à chaque fois que je lui demandais de me prêter un marteau, il disait qu'il n'en avait pas.