Blague : Prendre un amant par nécessité

Dans un compartiment de chemin de fer où se trouve déjà un monsieur seul, deux superbes jeunes filles s'assoient en face de lui.

Peu après le départ du train, l’une dit :
- Tu sais, ma chérie, j’ai tellement de frais, je n’y arrive plus ! Je ne sais pas comment je vais arriver à m’en sortir…
- Tu n'a qu'à faire comme moi, dit l’autre. Prends un amant qui te donnera six mille euros chaque mois.
- Mais je ne connais aucun homme qui ait les moyens de le faire !
- Alors, prends-en deux qui te donneront trois mille euros chacun !
- Même trois mille euros, je ne vois pas…
- Alors prends-en quatre qui te donnent 1500 euros chacun !
A ce moment-là le monsieur lève la tête de son livre :
- Écoutez, quand vous en serez à cent euros, je suis d’accord pour faire partie des soixante types…

D'autres blagues pour la catégorie Femmes

Trois mères discutent :

- Mon fils, il est tellement riche, que s'il voulait il pourrait acheter une bijouterie, dit la première.

- Le mien, il est tellement riche que s'il voulait, il pourrait acheter toutes les bijouteries d'Anvers, dit la seconde.

- Qui vous dit que mon fils veut vendre, demande la troisième 

Charles était célibataire. Il vivait avec son père et travaillait pour l’entreprise familiale. Quand il réalisa que son père malade n’avait plus que quelques mois à vivre et qu’il allait hériter de sa fortune, il décida qu’il devait trouver une femme pour partager sa vie.

A une soirée d’affaires, il remarqua la plus belle femme qu’il n’ait jamais vue. Sa beauté naturelle lui coupait le souffle. Il s’approcha d’elle et lui murmura :
- J’ai peut-être l’air d’un homme ordinaire, mais d’ici quelques semaines mon père va mourir et j’hériterai de 140 millions d'euros.

Impressionnée, la femme demanda sa carte de visite à Charles et, trois mois plus tard elle épousa le père malade !

Moralité : En affaire, les femmes sont bien meilleures que les hommes !

Une mère avait trois filles qui étaient restés pures en attendant le mariage. Dans les prochains mois, elles allaient toutes se marier. Parce que Maman était légèrement inquiète à propos de leur première expérience, elle leur fit promettre d'envoyer une carte postale pendant leur voyage de noce avec un petit commentaire sur leur nuit de noce.

La première fille envoya donc sa carte postale avec un seul mot dessus : NESCAFÉ. La mère fut un peu intriguée et alla se faire un café. En sortant le pot de Nescafé, elle aperçut le slogan : « Bon jusqu'à la dernière goutte ! » Maman rougit un peu mais elle était contente pour sa fille.

La deuxième fille envoya à son tour sa carte postale. Il n'y avait qu'un seul mot: BENSON & HEDGES. Elle se rua sur le paquet de cigarette de son mari et vit le slogan : «Extra Long - King Size». Maman fut très gênée.

Au bout de plusieurs semaines, la troisième fille à son tour envoya sa carte postale avec le mot: BRITISH AIRWAYS. Maman commençait à désespérer. Elle fonça à l'agence de voyage la plus proche et demanda une brochure British Airways. La publicité disait : «Trois fois par jour, sept jours par semaine et dans les deux sens.» Maman s'évanouit !

Ou quoi ? - Femmes - 10/08/2014

Un homme va voir son docteur pour lui demander conseil :
- Docteur, ma femme ne veut plus faire l'amour depuis plus de 3 mois !
- Je vois, demandez-lui de passer à mon cabinet dès que possible.

Dès la semaine suivante, la femme rencontre le docteur et ce dernier lui demande les raisons de son abstinence avec son mari. La femme répond :
- Depuis 7 mois, je prends le taxi chaque matin pour aller au travail. Je ne fais pas beaucoup d'argent, alors le chauffeur de taxi me demande toujours :
- Alors, vous allez me payer aujourd'hui ou quoi ? Et comme je n'ai pas assez d'argent, je lui donne toujours le "ou quoi", vous voyez ce que je veux dire...

Ce petit jeu me fait arriver en retard au travail, alors mon patron me demande :
- Voulez-vous que je coupe votre salaire ou quoi ? Et oui, je donne encore un "ou quoi"...

Lorsque je reviens du travail, je prends encore un taxi et le chauffeur me demande :
- Allez-vous me payer cette fois-ci ou quoi ? Encore un "ou quoi". Vous voyez, alors quand j'arrive à la maison je suis tellement épuisée que je ne veux plus de mon mari...

Le docteur :
- Je comprends. Maintenant allons-nous le dire à votre mari ou quoi ?

Une brune arrive à une soirée déguisée habillée seulement d’une paire de gants noirs et d’une paire de chaussures noires. L'organisateur de la soirée est dubitatif sur le déguisement, il lui demande :
- Mais en quoi diantre t'es-tu donc déguisée ?
Et la femme écarte les jambes, lève les bras et répond :
- En cinq de pique !