Blague : Poussière

Poussière - Enfants - 12/06/2013

C'est une petite fille qui va voir son père et lui demande :
- Papa qu'est ce qu'on devient quand on est mort?

Son père lui répond :
- Bin de la poussière.

Ensuite la petite dit :
- Papa je pense qu'il y a un mort en dessous de mon lit.

D'autres blagues pour la catégorie Enfants

Pendant l'étude du soir, Lucas n'arrête pas de se lécher la main pour s'humecter le front tout en apprenant ses leçons. L'observant depuis un moment, intrigué, le surveillant lui demande pourquoi il fait cela.
- J'apprends mes leçons M'sieur, lui répond le jeune garçon...
- Je vois bien, dit le surveillant, mais arrête donc de te barbouiller le front de salive !
- C'est pour mieux apprendre M'sieur ! Hier soir, j'ai entendu maman dire à papa que lorsqu'on mouillait la tête, ça rentrait mieux !

C'est un garçon qui va voir son père, tout fier :
- Papa, papa, je viens de faire l'amour !
- Oh ! Très bien ! Et quand recommences-tu ?

Et la, le garçon, hésitant :
- Ben, je sais pas... Ça fait quand même très mal au cul...

C'est un garçon de douze ans qui marche dans la rue en trainant une grenouille aplatie au bout d'une corde. Il arrive devant un bordel et frappe à la porte. La tenancière répond et lui demande ce qu'il veut.

- Je veux une relation sexuelle avec une des filles. J'ai de l'argent pour payer et je ne partirai pas sans l'avoir fait.
La dame se dit qu'après tout puisqu'il peut payer, pourquoi pas, et fait rentrer le garçon.
- Avez-vous des filles avec des maladies ?
- Bien sur que non, répond la femme.
- J'ai entendu des hommes dire qu'ils avaient chopé une maladie après avoir couché avec Irma. C'est elle que je veux !
- Après tout puisque tu y tiens tant et que tu as de quoi payer, alors OK ! C'est la première chambre à droite.

La garçon se dirige alors vers la chambre en trainant sa grenouille aplatie. Il ressort dix minutes plus tard avec toujours derrière lui sa grenouille aplatie et paie la dame.

- Pourquoi as-tu choisi la seule fille avec une maladie ? lui demande-t-elle.
- Ce soir mes parents mangent au restaurant et me laissent à la maison avec la baby-sitter. Quand ils seront partis, je ferais l'amour avec la baby-sitter. Elle va attraper la maladie que je viens d'attraper. Quand mes parents reviendront, Papa va aller reconduire la baby-sitter, il va la sauter dans la voiture et va attraper la maladie à son tour. Quand Papa va revenir à la maison, il va faire l'amour à Maman et elle va l'attraper aussi.

Demain matin, quand tout le monde sera parti, le facteur va venir à la maison baiser ma mère, il va attraper la maladie... Et c'est lui l'enfoiré qui a écrasé ma grenouille !!!

Deux jeunes gamins se retrouvent le lundi matin à l'école.
- Merde, dit le premier, tu t'es acheté un nouveau vélo ?
- Non, mais si tu savais ce qui m'est arrivé, fait l'autre.


- Figure-toi que j'étais à la campagne, je me promenais sur un chemin, arrive une belle fille à vélo. Elle engage la conversation, et puis tout à coup, en arrivant devant une meule de foin, elle pose sa bicyclette, retire sa culotte, et me dit ": "Prend ce que tu veux !!! " ... alors j'ai pris son vélo.
- T'as eu raison, dit l'autre. Qu'est-ce que t'aurais foutu avec sa culotte ?

C’est le petit chaperon rouge qui va apporter une galette à sa mère-grand. Tout d’un coup, il rencontre le loup derrière un arbre et lui dit :
- Qu’est-ce que tu as de grands yeux ! Et là, le loup prend peur et s’en va en courant.

Le petit chaperon un peu surpris continue son chemin. Un peu plus loin, il revoit le loup derrière un rocher et lui dit :
- Qu’est-ce que tu as de grandes yeux ! Là, pareil le loup s’en va en courant.

Le petit chaperon continue alors sa route, sûr de lui et revoit le loup derrière un buisson. Il lui dit:
- Qu’est-ce que tu as de grandes dents !?
Et là le loup énervé lui répond :
- Bon tu vas me laisser ch1er tranquillement maintenant ?