Blague : Brèves idées

Brèves idées - Inclassable - 07/05/2013

Quelques réflexions :

Ma femme a fait un truc hier avec sa bouche que tous les hommes adorent. Elle l'a fermée.

A celle qui te dit que les hommes sont tous pareils, réponds lui qu'il ne fallait pas tous les essayer.

Je déteste qu'on essaie de me faire passer pour un con, j'y arrive très bien tout seul.

Pour s'endormir, un mouton ne peut compter que sur lui-même.

Jeanne d'arc s'est éteinte le 30 mai 1431, environ deux heures après sa mort.

Elle voulait un truc qui va de 0 à 100 en 2 secondes. Je lui ai offert une balance. C'est là que la dispute a commencé.

Il y a 40 ans, la SNCF présentait le TGV. Grande invention qui permettait aux voyageurs d'arriver plus vite en retard.

L'enfant des voisins veut faire une bataille d'eau. J'attends que l'eau finisse de bouillir et j'y vais.

Les seins des femmes sont la preuve qu'un homme peut se concentrer sur 2 choses à la fois.

Ma femme me dit que côté sexe je suis un athlète olympique, je suis bon une fois tous les 4 ans.

D'autres blagues pour la catégorie Inclassable

Il vont faire Star Wars version ch'ti.

- Luke, je suis ton père..... et ton frère.

Partie 4 des réflexions

Je sais bien que tu n'as pas choisi l'abstinence. Ton visage l'a fait pour toi.

Ce qui est chiant avec les filles qui couchent le premier soir, c'est qu'il faut attendre toute la journée.

Ta mère elle est tellement vieille qu'elle a un exemplaire de la Bible dédicacé

Le problème au moyen orient, c'est qu'ils ont mis la charia avant l'hébreu.

Un milliardaire change de Ferrari tous les jours. Un SDF change de porche tous les jours.

J'ai l'intention de vivre éternellement, pour le moment, tout se passe comme prévu.

Je me demande si à moyen terme, le changement climatique finira par avoir des conséquences irréversibles sur les pizzas 4 saisons.

Chuck Norris voit tout, le passé, le présent, le futur et même l'imparfait du subjonctif.

Comme dirait Dracula, j'irais bien boire un cou.

Une dame blonde, très BCBG qui habite Neuilly, se rend en Porsche Cayenne chez son médecin, Avenue Foch. Elle rentre dans le cabinet et s'écrie toute affolée :
- Docteur, c'est affreux, j'ai été piquée par une guêpe !
- Allons Madame, calmez-vous, ce n'est sans doute pas bien grave.
- Mais enfin Docteur, vous ne vous rendez pas compte, c'est extrêmement, comment dire... C'est horriblement gênant, voyez-vous.
- Si vous me disiez d'abord où vous avez été piquée au juste ?
- Ah ça non, n'y comptez pas, c'est hors de question !
- Mais enfin, je suis médecin, je...
- Non non et non! C'est bien trop embarrassant. Vous soignez la plupart de mes amies et si l'une d'elles apprenait une chose pareille, je serais la risée de tous dans les prochains dîners mondains. C'est bien simple, je n'oserai même plus sortir de chez moi.
- Mais enfin Madame, je suis tenu par le secret professionnel, et comment voulez-vous que je vous soigne si j'ignore où cette guêpe vous a piquée ?
- Docteur, vous me jurez que vous n'en parlerez à personne ?
- Vous avez ma parole, Madame.

Alors la dame s'approche de son médecin et, après avoir jeté un rapide coup d’œil à droite et à gauche pour s'assurer qu'ils sont bien seuls dans la pièce, elle lui murmure tout bas à l'oreille :
- A Leader Price !

C’est un freluquet qui voudrait bien faire partie du club des Bikers… Il est plutôt maigrelet mais il a une belle Harley Davidson. Alors il demande à rejoindre le club. Le chef des Bikers, un costaud plein de tatouage le toise et voyant sa jolie moto lui dit :
- Pas de problème, en revanche, t’as trois épreuves à passer. Pas dur.
Une, tu bois 20 bières.
Deux, tu vois le Pitbull, là, sous le bar ? Tu lui retires l’aphte qu’il a dans la gueule.
Trois, tu vois la grand mère, sur son banc ? Tu la v10le5 10 fois.

L’aspirant ne se dégonfle pas et acquiesce.
Il boit 10 bières, 17, 18, c’est pas facile, 19… Finalement les 20 bières y passent.

Titubant mais sûr de lui il se dirige sous le comptoir, et on entend un gros bruit de lutte entre le gringalet et le Pitbull.  Ça dure près d’une heure.

Il ressort, abîmé, ébouriffé, et demande alors:
- Bon, elle est où, la vieille, que je lui retire son aphte ?

Zé doit faire un tour chez le coiffeur , rapport à la nuque longue.

- Allez chef, c’est à nous. Zou, assieds toi là ... Alors, comme je te les coupe.

- Ecoute-moi bien : tu vas me faire une spéciale... Tu me fais une fausse raie sur la gauche avec une frange mi longue devant. Derrière tu me fais un dégradé asymétrique... asymétrique, tu m’entends bien... A droite tu me frises un peu, léger, hein pas de trop, mais que ça ce voit quand même... , la patte de droite tu la laisses plus longue que celle de gauche et au dessus des oreilles, tu me fais des zigzags.

- Oh, Zé, t’ies gaga ? C'est quoi, cette coupe ?

- C'est quoi cette coupe, tu me dis, figure de poulpe ? C'est celle que tu m'as fait le mois dernier.