Blague : Pompiste belge qui s'occupe d'un vélo


Un Français veut rire un peu. Il se rend alors en Belgique sur son vélo, et s'arrête à la première station service devant une pompe à essence. Le pompiste belge lui demande :
- Bonjour, qu'est-ce que je peux faire pour vous ?
- Le plein, s'il vous plaît.

Le Belge fait le plein et le Français, plié en deux de rire, lui demande de vérifier les pneus. Le Belge s'exécute et le Français en rit de plus belle. Il lui demande alors de laver le pare-brise. Le Belge nettoie le guidon du vélo.

Le Français, mort de rire, règle le pompiste et veut s'en aller lorsqu'il reçoit une gifle magistrale. Ne rigolant plus, il demande au Belge :
- Hein ? Mais pourquoi ?

Et le pompiste belge lui répond :
- Et bien, j'ai fermé la portière, Monsieur.

D'autres blagues pour la catégorie Belges

Inauguration - Belges - 17/03/2013

Que fait un belge pour inaugurer sa nouvelle machine à écrire ?

Il coupe le ruban…

Record d'apnée - Belges - 30/06/2013

Un français, un américain et un belge discutent :

- En France, le record en apnée est de 8 min 52 s.

- Ce n'est rien, dit l'américain, notre plongeur a tenu 15 min 30 s.

- Chez nous, une fois, dit le belge, on ne sait pas encore, car le nôtre est descendu l'an passé, mais il n'est toujours pas remonté.


Deux belges, se promènent dans un jardin public, quand ils aperçoivent un chien qui est en train de se lécher les parties génitales avec délectation.

Le premier, rêveur, dit :
- J'aimerai bien pouvoir faire ça...
Le second lui répond :
- Ma foi, je veux bien t'aider et le tenir, mais ce serait plus agréable si vous preniez le temps de vous connaître ?

Deux belges errent dans le désert depuis plusieurs jours et meurent de soif.
- J’ai un truc infaillible pour lutter contre la soif, déclare le premier
- Ah ouais, c’est quoi, interroge le second ?
- Il faut sucer des cailloux …
- Alors c’est foutu, ici il n’y a que du sable à perte de vue.

Long silence. Les deux naufragés du désert reprennent leur pénible progression sur les dunes brûlantes.
- On serait sauvés si on trouvait une rivière, s’exclame soudain le second belge,
- Tu as raison, réfléchit le premier, au fond des rivières il y a toujours des cailloux.

Combien de belges il faut pour changer une ampoule ?

- Cinq. Un qui monte sur la table et les quatre autres qui tournent la table.