Blague : La sardine de 30 kg


La sardine de 30 kg - Hommes - 31/07/2014

C’est Robert qui est en vacances au bord de la mer Méditerranée. Il part passer sa journée pêcher en mer. Le soir il arrive au bar de la Marine et commence à raconter la lutte acharnée qu’il vient de mener avec un poisson d’au moins 30 kilos.

César le prend par les épaules pour l’interrompre et il lui dit :
- Vé, arrête un peu tes cagades. Je l’ai vu ta sardine, c’est à peine si elle fait ses cinq kilos…
- Eh comment tu y vas toi, cinq kilos ?
- Et le Robert tu vas pas me raconter que ton poisson à maigrit avant d’arriver au port ?
- Hé bé oui … C’est pas étonnant qu’il ait perdu 25 kilos ce poisson après les trois heures de lutte qu’il a mené contre moi…

D'autres blagues pour la catégorie Hommes

Une femme arrive dans la cuisine et voit son mari avec une tapette à mouche… Elle lui demande alors :
– Que fais-tu ?
– Je chasse les mouches.
– Est-ce que tu a réussi à en tuer ?
– Oui , deux mâles et trois femelles.
Intriguée, elle lui demande :
– Comment fais-tu la différence entre les mâles et les femelles ?
– Deux étaient sur la canette de bière et trois sur le téléphone.

Tri des habits sales - Hommes - 27/11/2013

Comment les hommes trient-ils leurs habits ?

Les "Sales" et les "Sales mais mettables"


Un mari qui déteste le chat de sa femme décide de l’emmener en voiture à 10km de la maison. Il l’abandonne au milieu d'une forêt et retourne à la maison. A son arrivée le chat l’attend sur le pas de la porte.

Nerveux, il reprend le chat et l’emmène à 30 km, trouve une cave dans une ancienne ferme abandonnée et le laisse à l'intérieur. A son arrivée à la maison, le chat l’attend sur le pas de la porte.

Furieux, il reprend le chat et fait 15 km vers l'Ouest, 30 km vers le Nord, et 25 km de piste à travers la montagne. Il abandonne le chat et repart. Au bout d’un moment il appelle sa femme avec son portable :
- Chérie, juste une question, le chat est-il là ?
- Oui, il vient juste d’arriver. Pourquoi ?
- Passe-le moi, je suis perdu !

A la cantine, François dit à Albert :
– Mon coude me fait mal à mourir, je crois que je vais devoir aller consulter mon médecin.
– Écoute, chez « Diag Super Service », il y a un comptoir pour les diagnostics. Tu n’as qu’à fournir un échantillon d’urine, et 10 euros. C’est plus rapide et moins cher que chez le docteur.
 
François se rend donc chez « Diag Super Service » et dépose son échantillon d’urine, son argent et il attend le résultat.
 
Quinze secondes plus tard, l’ordinateur imprime le résultat :
– Vous avez un «Tennis Elbow». Trempez votre coude dans de l’eau tiède, évitez les travaux lourds et tout ira mieux dans environ deux semaines.
- Merci de faire vos courses chez « Diag Super Service ».
 
Jacques se demande comment un ordinateur peut être aussi fort. Alors, il y retourne avec un échantillon d’eau du robinet dans lequel il a mélangé de l’urine de son chien, de sa femme et de sa fille et, aussi, un peu de son sperme.
 
Arrivé chez « Diag Super Service », il dépose l’échantillon, 10 euros et attend le résultat. Au bout de trente secondes, l’ordinateur imprime ceci :
– L’eau de votre robinet est trop dure : achetez un adoucisseur d’eau, vous le trouverez dans la rangée 9.
– Votre chien a des puces : lavez-le avec un shampoing que vous trouverez dans la rangée 7.
– Votre fille a des problèmes avec la cocaïne : vous pourrez trouver des ouvrages qui pourront vous donner
de judicieux conseils sur la façon d’aborder le problème, à notre rayon librairie dans la rangée 3.
– Votre femme attend des jumeaux et vous n’êtes pas le père: rendez-vous chez un avocat-conseil
agréé par « Diag Super Service », dans la galerie commerciale.
– Maintenant, si vous n’arrêtez pas de vous masturber, votre coude ne guérira jamais…
– Merci de votre visite chez « Diag Super Service ».

Un homme arrive aux urgences plié en deux en gémissant :
-Ah, aaah, aaaaaaah, j’ai mal au ventre… Je n'en peux plus, aaaah...
L'interne de garde lui demande :
- Bon, dites-moi tout, qu’avez-vous mangé à midi ?
Le type parvient a articuler une phrase :
-Aaah, des moules marinières…

L'interne poursuit alors son investigation :
- Ah, ça doit être les moules,alors… En les ouvrant, vous n’avez pas vu qu’elles n’étaient pas fraîches ?
Le malade écarquille bien grand les yeux et s'interroge :
Aaah… aaah… en les ouvrant ? Mais pourquoi ? Il faut les ouvrir ??