Blague : Un homme exemplaire


Un homme exemplaire - Couple - 18/07/2013

Un homme rentre chez lui au milieu de la nuit, complètement bourré, il claque la porte d’entrée, tombe et vomi dans les escaliers, allume toutes les lumières, et va s’écrouler dans son lit.

Le lendemain matin à son réveil, à côté de son lit, il trouve un verre d’eau avec de l’aspirine, des croissants chauds et un café. Il sort de la chambre, le vomi a été nettoyé, il descend et voit sa femme grand sourire qui soudain lui saute au coup pour l’embrasser malgré son haleine de fennec !

- Pourquoi toutes ses attentions ? demande le mari étonné.

- Ben hier, dit sa femme, quand tu m’as réveillé en t’écroulant dans le lit j’ai voulu te déshabiller et tu m’as repoussé en criant : "Lâche-moi s*I0pe, je suis marié"

D'autres blagues pour la catégorie Couple

Une femme rencontre un très bel homme dans un bar. Ils parlent, ils se plaisent, ils partent ensemble. Ils arrivent chez lui, et il lui fait visiter son appartement. Elle remarque que sa chambre est remplie de petits nounours. Une centaine de petites peluches sur des étagères qui font toute la largeur du mur. Les tout petits oursons sur l'étagère du bas, les ours moyens, bien rangés sur l'étagère du milieu, et les immensément grandes peluches sur l'étagère du haut.

La femme est surprise de voir que cet homme, viril, a une aussi grande collection d'ours en peluche ; elle ne montre pas son étonnement, mais elle est émue par la sensibilité de cet homme.

Elle se retourne vers lui... Ils s'embrassent... Ils s'arrachent leurs vêtements et font l'amour passionnément.

Après une nuit intense en ébats et en émotions, ils restent couchés là avec l'esprit un peu dans le brouillard, la femme se retourne dans le lit et lui demande en souriant :
- Alors, heureux ?
Et l'homme lui répond :
- Oui, ça peut aller... Tu peux choisir un lot sur l'étagère du bas.

Raymonde la belle-mère arrive à la maison et trouve son gendre furieux, en train de faire ses bagages.

- Mais qu’est-il arrivé, Manu ?
- Qu’est-il arrivé ? Je vais te le dire ! J’ai envoyé un télégramme à ma femme en disant que je rentrais de voyage aujourd’hui. Je suis arrivé chez moi et devines ce que j’ai trouvé ?… Ma femme, oui ma Brigitte, avec un mec tout nu dans notre lit conjugal ! C’en est fini de notre mariage, je pars pour toujours !
- Du calme dit la belle mère ! Il y a quelque chose de bizarre dans cette histoire, ton épouse ne te ferait jamais une chose pareille !
Attends une minute, je vais vérifier ce qui s’est passé.

Quelques instants plus tard, Raymonde est de retour avec un grand sourire :
- Alors, je te l’avais dit qu’il devait y avoir une explication simple… Brigitte n’a pas reçu ton télégramme



- Chérie, ça sent le brulé. Tu cuisines ou tu repasses ?

==========

Votre femme est devant la porte d’entrée en train de vous aboyer dessus. Votre chien est à la porte de derrière en train d’aboyer pour rentrer.
Lequel des deux devez-vous faire rentrer ?
- Le chien, il arrêtera d’aboyer quand il sera à l’intérieur.

==========

- Ma chérie ?
- Oui, mon amour ?
- Tu sens cette odeur de nourriture dans la cuisine ?
- Non
- Moi non plus, alors va faire à bouffer.

Conférence nocturne - Couple - 09/08/2013

Un homme est arrêté par un barrage de police vers 2 heures du matin. Le policier lui demande où il va à cette heure de la nuit.

L’homme répond :
- Je me rends à une conférence sur l’abus d’alcool et ses effets sur le corps humain, ainsi que sur le tabac et les soirées tardives.

Le policier pas convaincu demande alors :
- Vraiment, et qui est ce qui donne cette conférence à une heure pareille ?

L’homme répond :
- Comme d’habitude, ça va être ma femme.

C'est l'histoire de deux jeunes mariés, quelques mois après le mariage. L'air préoccupé, la jeune épouse invite son mari à se confier :
- Je sais que tu as connu pas mal d'autres femmes dans ta vie, dit-elle, mais j'aimerais que tu me dises combien il y en a eu vraiment...
Son époux lui répond :
- Écoute, je ne voudrais pas t'énerver tu sais. Tu devrais te contenter de savoir qu'il y en a eu quelques unes, c'est tout.

Mais comme toujours, mue par une curiosité irrésistible, la femme insiste. Et pour avoir la paix, le mari finit par céder :
- Alors voyons, réfléchit-il à haute voix, il y a eu la première, la deuxième, la troisième, la quatrième, la cinquième, toi , la septième, la huitième...