Blague : La machine à diagnostic


A la cantine, François dit à Albert :
– Mon coude me fait mal à mourir, je crois que je vais devoir aller consulter mon médecin.
– Écoute, chez « Diag Super Service », il y a un comptoir pour les diagnostics. Tu n’as qu’à fournir un échantillon d’urine, et 10 euros. C’est plus rapide et moins cher que chez le docteur.
 
François se rend donc chez « Diag Super Service » et dépose son échantillon d’urine, son argent et il attend le résultat.
 
Quinze secondes plus tard, l’ordinateur imprime le résultat :
– Vous avez un «Tennis Elbow». Trempez votre coude dans de l’eau tiède, évitez les travaux lourds et tout ira mieux dans environ deux semaines.
- Merci de faire vos courses chez « Diag Super Service ».
 
Jacques se demande comment un ordinateur peut être aussi fort. Alors, il y retourne avec un échantillon d’eau du robinet dans lequel il a mélangé de l’urine de son chien, de sa femme et de sa fille et, aussi, un peu de son sperme.
 
Arrivé chez « Diag Super Service », il dépose l’échantillon, 10 euros et attend le résultat. Au bout de trente secondes, l’ordinateur imprime ceci :
– L’eau de votre robinet est trop dure : achetez un adoucisseur d’eau, vous le trouverez dans la rangée 9.
– Votre chien a des puces : lavez-le avec un shampoing que vous trouverez dans la rangée 7.
– Votre fille a des problèmes avec la cocaïne : vous pourrez trouver des ouvrages qui pourront vous donner
de judicieux conseils sur la façon d’aborder le problème, à notre rayon librairie dans la rangée 3.
– Votre femme attend des jumeaux et vous n’êtes pas le père: rendez-vous chez un avocat-conseil
agréé par « Diag Super Service », dans la galerie commerciale.
– Maintenant, si vous n’arrêtez pas de vous masturber, votre coude ne guérira jamais…
– Merci de votre visite chez « Diag Super Service ».

D'autres blagues pour la catégorie Hommes

Un homme élégant - Hommes - 21/03/2013

Pourquoi les hommes ne mettent-ils jamais deux fois le même costume quand ils veulent s'habiller élégamment ?

Parce que la mode a changé entre son mariage et son enterrement.

Docteur, j’ai un problème. Tous les soirs, quand je suis au lit, j’ai l’impression qu’il y a quelqu’un caché dessous. Alors, je me relève pour regarder sous le lit, et, bien sûr, il n’y a personne. Je me recouche, mais au bout d’un moment, je me dis que je n’ai peut-être pas bien regardé. Alors je me relève pour vérifier de nouveau, sans résultat bien entendu. Bref, j’ai beau me dire que c’est idiot, je ressens toujours le besoin de m’assurer que personne n’est caché sous le lit. Docteur, tout ça me pourrit la vie, pouvez-vous faire quelque chose ?

- Hum… Je vois… obsessionnel compulsif… Comptez quatre ans d’entretiens de psychothérapie, à raison de trois séances par semaine, et je vous guéris de votre obsession.
- Euh… Combien ça va me coûter, Docteur ?
- 60 euros par séance. Donc, 180 euros par mois, 2160 euros par an et donc 8700 euros au final.
- Euh… je crois que je vais réfléchir…

Six mois plus tard, le psychiatre rencontre le type dans la rue, par hasard :
- Alors ? Pourquoi n’êtes-vous jamais revenu me voir ?
- 8700 euros ? Mon livreur de pizza m’a résolu mon problème, pour seulement 30 euros !
- Votre livreur de pizza ?? Vraiment ?? Et comment a-t-il fait ?
- Il m’a conseillé de scier les pieds de mon lit !!


C’est José le routier s’arrête dans une maison close. Il demande une fille et son choix se porte sur une jeune cambodgienne. José et la fille montent dans une chambre et tous les deux se rapprochent lentement.

La cambodgienne sort une petite fiole de son sac à main et commence à s’enduire le corps avec de l’huile essentielle...
José la regarde avec étonnement et lui demande :
- Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? A quoi tu joues ?
La fille lui répond :
- C’est une tradition en Asie, une coutume cambodgienne, avant l’union des êtres, il faut enduire le
corps avec de l’huile...

José retire sa gourmette en argent et l’enroule autour de son membre. La fille, surprise,  l’interroge :
- Qu’est-ce que tu fais mon ami ?
José lui répond :
- C’est une coutume de routier : quand ça glisse, on met les chaînes !

Tri des habits sales - Hommes - 27/11/2013

Comment les hommes trient-ils leurs habits ?

Les "Sales" et les "Sales mais mettables"

Sur l’autoroute, un automobiliste rentre tranquillement chez lui après une petite soirée chez des amis. Pour se détendre sur le chemin il écoute la radio pour s'informer du trafic. Soudain, flash spécial :
- Attention, attention ! Message d’alerte destiné à tous les automobilistes !! Un fou roule à contre-sens sur l’autoroute A511 en direction d'Auriol !

L’automobiliste regarde droit devant, écarquille les yeux et hurle en commençant à slalomer :
- Un fou ? Tu rigoles ou quoi ? Ils sont tous fous !