Blagues Humour noir

Comme chaque dimanche matin, deux Anglais sont sur un green en train de taper la balle de golf. Soudain, un convoi funèbre passe. L’un des deux joueurs enlève son chapeau et attend le passage, en faisant mine de se recueillir.
- Ça alors, lui fait l’autre, j’ignorais qu’un homme comme vous était aussi gentleman !
- Que voulez-vous, nous avons quand même été mariés 40 ans !

==========

Une fille de 11 ans se douche avec sa grande sœur de 17 ans. C’est la première fois qu’elle la voit nue et toute surprise lui demande :
- C’est normal ces poils la ?
- Ben ouais, tu verras dans quelques années tu en auras aussi.
- Et c’est pas gênant pour faire l’amour ?

==========

- Dis donc, pour un enfant de 6 ans tu es doué pour nager comme ça !
- Oui madame j’ai un entrainement spécial.
- Et c’est quoi ton entrainement ?
- Mon papa m’envoie au large en barque et je dois revenir en encaissant les coups de rame.
- Mais euh… c’est vraiment dur comme entrainement…
- Oui madame, ça l’est. Mais le plus dur est de sortir du sac !

C'est un vieux pervers qui kidnappe un gamin en l’appâtant avec des bonbons. Il le fait monter en douceur dans sa camionnette, et l'emmène dans une foret. La nuit tombe, la lune est pleine, on entend les hiboux et les hurlements de loups. C'est vraiment lugubre.

Alors, le petit garçon, qui tiens le vieux monsieur par la main, lui dit :
- Dites Monsieur, ça commence vraiment à faire peur là, j'ai les pétoches moi.
- M'en parles pas gamin... En plus, je vais me taper le retour tout seul, moi !

L'histoire se passe dans un centre des impôts, au ministère des finances. C'est un jour de réception du public et l'on fait la queue devant le guichet. Arrive le tour d'un monsieur qui demande à parler au contrôleur Paul. La fonctionnaire de l'autre côté du guichet lui dit qu'elle est vraiment désolée, mais que ce ne sera pas possible car ce contrôleur est décédé inopinément fin de la semaine précédente.

Le monsieur s'en va, se remet à la fin de la file et se représente quelques minutes plus tard devant le même guichet :
- Bonjour, je souhaiterais parler au contrôleur Paul.
- Mais Monsieur, dit la dame, je vous ai dit qu'il était décédé fin de la semaine passée.

Avant qu'elle ait pu lui proposer quelqu'un d'autre, le contribuable va se replacer à la fin de la file. A son tour, il se représente une troisième fois devant la même personne :
- Bonjour, dit-il, très poli, je souhaiterais parler au contrôleur Paul.
- Mais Monsieur, je vous ai déjà dit deux fois qu'il était décédé! Vous ne me comprenez pas ?
- Si très bien, mais cela me fait tellement plaisir de vous l'entendre dire !