Blague : Une 16 s'il vous plait

Un homme rentre dans un bar. "Une 16 s'il vous plaît".

La serveuse : "Une 1664 ?". L'homme: "Non une 16 pour m'asseoir conasse".

D'autres blagues pour la catégorie Alcool

Dans une boite, un homme veut draguer une fille. Il s'approche d'elle en lui disant timidement:
- Je vous offre un verre ?
- Quoi ? Vous me prenez pour une prostituée ?

L'homme s'en va honteux et quelques personnes autour le regardent. Il décide de rattraper la situation et retourne vers la fille :
- Excusez-moi, vous m'avez mal compris, je voulais juste vous offrir un verre...
La fille hurle :
- Quoi ? Vous me prenez encore pour une prostituée ?


Toute la salle regarde le pauvre homme qui, rouge de honte, retourne s'asseoir. A ce moment là, la fille arrive vers lui et lui dit calmement :
- Pardon pour tout à l'heure, je suis psy et j'avais pour but d'étudier le comportement de quelqu'un face à mon agression dans cette soirée. Maintenant, si vous voulez, on peut boire un verre.
L'homme se lève et hurle :
- Quoi ? 1000 euros la totale !

Tout le monde étant en état d'ébriété avancée, la fête de mariage avait tourné court. A l'issue du repas, les représentants masculins des deux familles concernées en étaient venus aux mains. La police avait finalement embarqué tout le monde et la semaine d'après, une dizaine d'hommes passaient devant le juge...

La rixe se poursuit jusque dans la salle d'audience jusqu'au moment où le juge frappe un grand coup de marteau pour calmer tout le monde. Il prend alors la parole :
- Hé bien, qui peut m'apporter une explication plausible à ce qui s'est passé ?

Un homme, avec des bandages partout, se lève et raconte :
- Moi, j'étais le témoin du marié et je peux tout expliquer. Dans notre tradition, c'est toujours le témoin qui ouvre le bal avec la mariée. J'ai donc dansé avec elle une première fois, puis comme les chansons se sont enchaînées, j'ai fait la deuxième danse, et puis la troisième... Je pense que ça a dû énerver le père de la mariée car à la quatrième danse, il a adressé un coup de pied brutal dans l'entre-jambe de sa propre fille...

Le juge, médusé, remarque :
- Waoooo ! C'est que ça a dû faire très mal...
Et le témoin explique :
- M'en parlez pas, cet abruti m'a cassé deux doigts...

Quand Dédé boit... - Alcool - 07/05/2014

C’est Dédé qui arrive au café, il s’installe au bar et le barman lui demande :
- Qu’est ce que vous buvez ?
Et Dédé dit :
- Quand Dédé boit tout le monde boit !
Le barman sert tout le monde, et Dédé trinque avec les habitués du bar.

Une demi-heure plus tard, il a fini son verre et il dit :
- Quand Dédé re-boit tout le monde re-boit !
Le barman se dit qu’il est généreux et en remet une deuxième pour tout le monde. La générosité de Dédé continue encore plusieurs tournées. Au bout de deux heures, le barman arrive près de Dédé et lui dit :
- Il faudrait payer, vous êtes à plus de 300 €.

Et Dédé répond :
- Quand Dédé paye, tout le monde paye.

Gaston arrive chez lui complètement bourré. Il se faufile dans son lit près de sa femme et tombe ivre mort. Il se réveille aux Portes du Paradis devant Saint-Pierre qui lui dit :
- Gaston, tu es mort dans ton sommeil.

Gaston complètement abasourdi lui répond :
- Je suis mort ? Je ne veux pas être mort ! J’aime trop la vie ! J’veux retourner sur terre !
Saint-Pierre dit :
- D'accord, mais la seule manière que tu as d’y retourner, c’est sous la forme d’une poule.
Gaston répond :
- Bon, du moment que c’est dans une ferme près de ma maison, je suis d’accord.

Aussitôt dit aussitôt fait, Gaston se retrouve couvert de plumes et grattant le sol en picorant. Un coq s’approche de lui :
- Alors c’est toi la nouvelle poule ? Comment s’est passée ta première journée ?
- Pas mal, dit Gaston la poule, mais j’ai un truc bizarre dans mon ventre comme si j’allais exploser.
- Tu ovules, explique le coq, ne me dis pas que t’as jamais pondu d’œufs ? Relaxe, laisse-toi aller, tout cela est normal.

Gaston écoute les conseils du coq, et un moment plus tard : voilà l'œuf ! Ce qui rempli Gaston d’émotion, lui qui n'avait jamais connu la maternité. Aussitôt il pond un deuxième œuf, et éprouve une joie sensationnelle. Comme il se prépare à pondre un troisième œuf, il a ressenti une grande claque derrière la tête, et entend sa femme hurler :
- Réveille toi abruti, t’es en train de ch13r dans le lit !

Un Irlandais, un Américain et un Belge sont dans un bar à Munich. Ils discutent et s'amusent et sont tous d'accord que c'est un endroit agréable. Alors l'Irlandais dit :
- C'est bien fun ici, mais à Dublin, je connais un pub bien mieux qui s'appelle Chez Peters. Là-bas, tu achètes ta première bière, tu achètes ta deuxième bière, et Peters lui-même te paye la troisième !

Mais l'Américain dit :
- Je ne veux pas vous embêter, mais j'en connais un encore mieux ! Il y a un bar à Boston qui s'appelle Chez Mike. Tu achètes ta première bière et Mike te paye la deuxième. Tu achètes ta troisième bière et Mike te paye la quatrième !

Alors le Belge dit :
- Vous pensez que c'est un endroit exceptionnel ? Et bien écoutez ça alors. Chez nous, il y a un bar qui s'appelle Chez Jeff Vanderfonk. Vous ne me croirez pas, mais, Chez Vanderfonk, tu te fais payer ta première bière, tu te fais payer ta deuxième bière, tu te fais payer ta troisième bière, tu te fais payer ta quatrième bière, et là, tu peux aller dans une chambre au troisième étage. Et tu ba1ses !

L'Irlandais et l'Américain n'en croient pas leurs oreilles :
- Incroyable ! disent les deux autres. Et ça t'est réellement arrivé ?
- Non, répond le Belge, mais c'est arrivé à ma sœur...