Blague : Le meilleur bar du monde

Un Irlandais, un Américain et un Belge sont dans un bar à Munich. Ils discutent et s'amusent et sont tous d'accord que c'est un endroit agréable. Alors l'Irlandais dit :
- C'est bien fun ici, mais à Dublin, je connais un pub bien mieux qui s'appelle Chez Peters. Là-bas, tu achètes ta première bière, tu achètes ta deuxième bière, et Peters lui-même te paye la troisième !

Mais l'Américain dit :
- Je ne veux pas vous embêter, mais j'en connais un encore mieux ! Il y a un bar à Boston qui s'appelle Chez Mike. Tu achètes ta première bière et Mike te paye la deuxième. Tu achètes ta troisième bière et Mike te paye la quatrième !

Alors le Belge dit :
- Vous pensez que c'est un endroit exceptionnel ? Et bien écoutez ça alors. Chez nous, il y a un bar qui s'appelle Chez Jeff Vanderfonk. Vous ne me croirez pas, mais, Chez Vanderfonk, tu te fais payer ta première bière, tu te fais payer ta deuxième bière, tu te fais payer ta troisième bière, tu te fais payer ta quatrième bière, et là, tu peux aller dans une chambre au troisième étage. Et tu ba1ses !

L'Irlandais et l'Américain n'en croient pas leurs oreilles :
- Incroyable ! disent les deux autres. Et ça t'est réellement arrivé ?
- Non, répond le Belge, mais c'est arrivé à ma sœur...

D'autres blagues pour la catégorie Alcool

Ivre au stand de tir - Alcool - 14/12/2013

Un gars complètement saoul se trimbale dans une fête foraine. Il s’arrête à un stand de tir, se saisit d’une carabine, tire en plein dans le mille et décroche un lot : une petite tortue vivante.

Dix minutes plus tard, il est de retour devant le même stand, deux fois plus ivre. Il épaule à nouveau une carabine et frappe encore en plein milieu de la cible.
- Cette fois, vous avez gagné une cafetière, lui dit la fille du stand.
- Oh ! S’il vous plaît, réplique-t-il, soyez gentille, donnez-moi plutôt un sandwich comme tout à l’heure…

Les hautes instances scientifiques viennent de prouver la présence, en quantité importante, d'hormones féminines dans la plupart des alcools.

Effectivement, on a constaté qu'un homme, après quelques verres, commence à parler fort et à raconter des conneries, puis ensuite est obligé de s'asseoir pour uriner, et enfin conduit aussi mal qu'une femme.

Plus que 2 bières - Alcool - 25/04/2013

Deux amis reviennent d'une soirée très arrosée. L'un d'eux, le moins saoul, raccompagne son ami jusqu'à chez lui. Il l'aide à monter dans ses escaliers, ouvre sa porte et l'emmène dans la cuisine pour le faire asseoir.

Ayant quand même bien picolé, il se dirige alors vers les toilettes pour satisfaire un besoin naturel, mais il se trompe de porte et entre dans la chambre de son ami. Dans la pénombre de la chambre, il aperçoit la femme de son pote nue au lit avec un autre type.

Un peu choqué et très ennuyé il revient vers son pote et lui dit :
- Léonard, on est amis depuis très longtemps, mais j'ai quelque chose a te dire qui risque de te mettre très en colère !
Voilà, je viens de voir qu'il y a un type dans ton lit avec ta femme !

L'ami se lève alors, ouvre le frigo, mets son doigt sur la bouche et lui dit en chuchotant :
- Ferme là ! Il ne me reste plus que deux bières...

Vivement demain - Alcool - 07/06/2013

Une dame rentre dans un bar, et s'approche du comptoir pour commander. Là un type un saoul lui lance :

- Mon Dieu, que t'es laide ! Et en plus t'es grosse !
- Et vous, vous êtes bourré !
- Ouais ! Mais moi demain, j'aurais dessoulé !

Tout le monde étant en état d'ébriété avancée, la fête de mariage avait tourné court. A l'issue du repas, les représentants masculins des deux familles concernées en étaient venus aux mains. La police avait finalement embarqué tout le monde et la semaine d'après, une dizaine d'hommes passaient devant le juge...

La rixe se poursuit jusque dans la salle d'audience jusqu'au moment où le juge frappe un grand coup de marteau pour calmer tout le monde. Il prend alors la parole :
- Hé bien, qui peut m'apporter une explication plausible à ce qui s'est passé ?

Un homme, avec des bandages partout, se lève et raconte :
- Moi, j'étais le témoin du marié et je peux tout expliquer. Dans notre tradition, c'est toujours le témoin qui ouvre le bal avec la mariée. J'ai donc dansé avec elle une première fois, puis comme les chansons se sont enchaînées, j'ai fait la deuxième danse, et puis la troisième... Je pense que ça a dû énerver le père de la mariée car à la quatrième danse, il a adressé un coup de pied brutal dans l'entre-jambe de sa propre fille...

Le juge, médusé, remarque :
- Waoooo ! C'est que ça a dû faire très mal...
Et le témoin explique :
- M'en parlez pas, cet abruti m'a cassé deux doigts...