Blague : Les différents visiteurs du salon de l'auto

Salon de l'automobile : Comment reconnaître les nationalités des visiteurs du Mondial de l'Automobile ?

- L'Allemand examine le moteur.
- L'Anglais examine les cuirs.
- Le Grec examine l'échappement.
- L'Italien examine le Klaxon.
- Le Portugais examine la peinture.
- L’américain examine la taille.
- Le Suisse examine le coffre.
- Le Chinois examine tout.
- Le Belge examine rien.
- Le Français examine la vendeuse.

D'autres blagues pour la catégorie Etrangers

Le million - Etrangers - 22/01/2013

C'est un noir qui rentre dans un tabac et qui demande un millionnaire à gratter. Il joue et gagne 100 euros puis il part tout content. Le lendemain on peut lire dans le journal qu'un grave accident de bus à tués 100 noirs.

Quelques jours plus tard, un chinois rentre dans ce même tabac et demande un millionnaire à gratter. Il joue et gagne 10 000 euros puis il part tout content. Le lendemain on peut lire dans le journal qu'un grave accident d'avion a tué 10 000 chinois.

Quelques jours plus tard, un arabe rentre dans le même tabac et demande un millionnaire et là tout le monde lui crie :
"LE MILLION !! LE MILLION !! LE MILLION !!"

Un ministre africain vient en voyage officiel en France, et se fait inviter à dîner chez son homologue français. En voyant la somptueuse villa de ce dernier, et toutes les toiles de maître aux murs, il lui demande comment il peut bien s’assurer un tel train de vie avec sa paye somme toute modeste de serveur de la République. Le français l’entraîne près de la fenêtre :
- Vous voyez l’autoroute là-bas ?
- Oui
- Elle a coûté vingt milliards, l’entreprise l’a facturée 25 et m’a versé la différence.

Deux ans plus tard, le ministre français est en voyage officiel en Afrique et rend visite à son homologue. Quand il arrive chez lui, il découvre un palais comme il n’en avait encore jamais vu. Stupéfait, il demande :
- Mais je ne comprend pas, il y a 2 ans vous trouviez que j’avais un train de vie princier, mais par rapport à vous…

Le ministre africain l’entraîne près de la fenêtre :
- Vous voyez l’autoroute là-bas ?
- Non…
- Ben voilà…

Deux voisins alsaciens discutent devant leurs portails :
- J'en ai marre, ça fait la deuxième fois qu'on me vide ma cuve à mazout pourtant la bouche de remplissage est bien cachée sous une vasque de fleurs !
- Moi j'ai résolu le problème, j'ai acheté un gros bouchon rouge avec MAZOUT marqué dessus en blanc.
- T'es fou ? Comme ça ils n'ont même plus à chercher ? ! ! !
- Ben ouais, mais le tuyau n'est pas relié à ma cuve à mazout... Il est raccordé à ma fosse septique : ça fait trois fois que les roms me la vide GRATOS en six mois !

Héritage corse - Etrangers - 08/05/2014

Sur le point de mourir, un vieux Corse choisit de léguer sa fortune au plus fainéant de ses trois fils qu’il décide de tester. Il demande à l’aîné de monter :
- Mon fils, que fais-tu si, à la terrasse d’un bar, alors qu’il fait très chaud, tu aperçois un billet de 200 euros de l’autre côté de la route ?
- Ouh… j’attends qu’il fasse moins chaud pour aller le ramasser !

Le vieil homme appelle son deuxième fils :
- Que fais-tu si une jolie fille te fait de l’œil pendant que tu fais la sieste ?
- Ouh… Je termine la sieste d’abord !

Le vieillard appelle alors le benjamin :
- Oh, Doume ! Monte me voir !
- Non… Toi, descends !

Cela se passe en France dans la région alsacienne, par manque de main d’œuvre les vignerons ont engagé des étrangers pour les vendanges et parmi eux un Africain surnommé Toussaint qui parle peu le français. Après la première journée, la dame du vigneron inquiète demande donc à Toussaint comment cela s’est-il passé :
- Oh très bien madame; il y a une bonne ambiance et aujourd’hui nous avons coupé la riesling.
- Mais non on ne dit pas LA riesling, mais LE riesling (Vin d'Alsace).
- Ah bon ? J'ai fait une erreur sur LE.

La seconde journée de nouveau la dame lui demande donc comment la journée s’est-elle passée :
- Oh très bien madame, l’ambiance est très bonne malgré le travail dur, je me plais bien, les copains sont chouettes aujourd’hui nous avons coupé la Gewurztraminer.
- Mais non Toussaint , on dit LE Gewurztraminer et pas LA Gewurztraminer (Vin d'Alsace).

Le lendemain janvier est absent au départ du matin et la dame du vigneron est donc très inquiète pour lui, mais vers 10 heures, elle rencontre Toussaint, assis sur le banc près de l’église et elle l’interroge :
- Mais Toussaint pourquoi n’es-tu pas venu au travail aujourd’hui ?
- Oh non madame, car aujourd’hui mes copains ont dit qu’ils coupaient LE pinot noir (Vin d'Alsace) ! J'ai eu peur qu'ils se soient trompés eux aussi !