Blague : Les différents visiteurs du salon de l'auto

Salon de l'automobile : Comment reconnaître les nationalités des visiteurs du Mondial de l'Automobile ?

- L'Allemand examine le moteur.
- L'Anglais examine les cuirs.
- Le Grec examine l'échappement.
- L'Italien examine le Klaxon.
- Le Portugais examine la peinture.
- L’américain examine la taille.
- Le Suisse examine le coffre.
- Le Chinois examine tout.
- Le Belge examine rien.
- Le Français examine la vendeuse.

D'autres blagues pour la catégorie Etrangers

La peau du chorizo - Etrangers - 08/05/2013

Un mec rencontre une super nana au bois de Boulogne et les choses se passent plutôt bien. La nuit est superbe et le mec entraîne sa compagne dans un bosquet et là... la fille lui dit :
- Oh ! Non. Une autre fois. j'ai mes ragnagnas...
- Ça ne fait rien je mets un préservatif et on y va !


La fille accepte et dès qu'ils ont terminé le mec enlève le préservatif et le balance par-dessus le bosquet où passait un badaud espagnol (de surcroît) qui voyant passer l'objet se précipite, le ramasse, le porte à sa bouche en bougonnant :
- Ils y comprennent rien ces français, dans le chorizo, c'est la peau le meilleur !

Un touriste Français part visiter les États-Unis pendant les grandes vacances. Dans son périple il décide faire une escale au Texas, il s’arrête dans un motel, et commande au restaurant une chef’s salad et un hot-dog. Le serveur lui amène un énorme saladier rempli à ras bord, en lui disant avec un grand sourire :
- Au Texas, monsieur, tout est géant…

A peine le malheureux a-t-il réussi à ingurgiter avec effarement un hot-dog composé d’une baguette de pain coupée en deux, à l’intérieur de laquelle il a une saucisse de près d’un mètre de long.
- Au Texas, lui redit le serveur, tout est géant…

A la fin du repas, le Français demande où sont les toilettes.
- Au fond du couloir, à droite, la troisième porte…

Il y va, se trompe de porte, et tombe dans la piscine. Alors il hurle :
- Ne tirez pas la chasse !

Héritage corse - Etrangers - 08/05/2014

Sur le point de mourir, un vieux Corse choisit de léguer sa fortune au plus fainéant de ses trois fils qu’il décide de tester. Il demande à l’aîné de monter :
- Mon fils, que fais-tu si, à la terrasse d’un bar, alors qu’il fait très chaud, tu aperçois un billet de 200 euros de l’autre côté de la route ?
- Ouh… j’attends qu’il fasse moins chaud pour aller le ramasser !

Le vieil homme appelle son deuxième fils :
- Que fais-tu si une jolie fille te fait de l’œil pendant que tu fais la sieste ?
- Ouh… Je termine la sieste d’abord !

Le vieillard appelle alors le benjamin :
- Oh, Doume ! Monte me voir !
- Non… Toi, descends !

Un ministre africain vient en voyage officiel en France, et se fait inviter à dîner chez son homologue français. En voyant la somptueuse villa de ce dernier, et toutes les toiles de maître aux murs, il lui demande comment il peut bien s’assurer un tel train de vie avec sa paye somme toute modeste de serveur de la République. Le français l’entraîne près de la fenêtre :
- Vous voyez l’autoroute là-bas ?
- Oui
- Elle a coûté vingt milliards, l’entreprise l’a facturée 25 et m’a versé la différence.

Deux ans plus tard, le ministre français est en voyage officiel en Afrique et rend visite à son homologue. Quand il arrive chez lui, il découvre un palais comme il n’en avait encore jamais vu. Stupéfait, il demande :
- Mais je ne comprend pas, il y a 2 ans vous trouviez que j’avais un train de vie princier, mais par rapport à vous…

Le ministre africain l’entraîne près de la fenêtre :
- Vous voyez l’autoroute là-bas ?
- Non…
- Ben voilà…

Un bédouin se présente au garage et demande au mécanicien :
- Peux-tu équilibrer mon chameau ? Il court un peu de travers.
- Oui, dit le mécanicien, qu’il monte sur le pont.

Le voyageur du désert fait monter le chameau sur le pont. Et là le mécanicien écrase avec force les testicules du chameau entre deux briques. Le chameau, plein de douleur, saute du pont et fonce tout droit dans le désert et très vite disparait de la vue.
- Voilà, dit le mécanicien, il court droit maintenant.
- Ah oui, dit le bédouin, et comment je vais le récupérer maintenant ?
- Pas de problème, répond le mécanicien, monte sur le pont !!