Blague : L'enseigne du bar est tombée

Un homme entre dans un café, s'installe au comptoir et attend le patron qui est absent. Au bout d'un quart d'heure, il va voir dans l'office et, ô surprise, découvre le patron avec la serveuse en train de faire crac-crac.

Il fait demi-tour sur la pointe des pieds, puis va voir dans la salle du restaurant si quelqu'un peut le servir… Re-stupéfaction, il y a là la patronne et le commis de cuisine en train de faire leur petite affaire…

Écœuré, il quitte l'établissement et, sur le trottoir, voit un chien et une chienne également très occupés. Une idée lui vient alors. Il prend le chien et la chienne et les pose sur le comptoir. Le patron, qui est revenu à son poste, s'en étonne :
- Qu'est-ce qui vous prend ?
- Rien… C'est juste votre enseigne qui était tombée.

D'autres blagues pour la catégorie Alcool

Retour en taxi - Alcool - 22/03/2014

Il y a une quinzaine de jours, j'étais sortie pour une soirée avec des amis et j'ai bu quelques verres et un peu de bon vin rouge. Sachant pertinemment que j'étais légèrement au-dessus de la limite, j'ai fait quelque chose que je n'avais jamais fait auparavant : J'ai pris un taxi pour rentrer chez moi.

Bien sûr, j'ai croisé un barrage de police sur ma route, mais puisque j'étais dans un taxi, ils m'ont saluée et m'ont laissé passer.

Je suis arrivée chez moi sans problème et sans accident, ce qui a été une réelle surprise puisque je n'avais jamais conduit un taxi auparavant et que je ne sais même plus où je l'ai trouvé...ni quoi en faire maintenant qu'il est dans mon garage !

Quand Johnny boit - Alcool - 30/04/2013

Johnny arrive au bar et quand le barman lui demande :
- Qu'est ce que vous buvez ?
Il répond :
- Quand Johnny boit tout le monde boit !

Le barman s'étonne de sa générosité, et sert boire à tout le monde. Une demi-heure plus tard Johnny a fini son verre et dit :
- Quand Johnny boit tout le monde boit !
Le barman se dit :
- Vraiment généreux ! Il en remet une deuxième.
Il la sert.

Plusieurs tournées se passent.
Le barman arrive près de Johnny et lui dit :
Il faudrait penser à payer parce que là, vous êtes à plus de 100 euros.

Et Johnny répond :
- Quand Johnny paye, tout le monde paye !

C'est un type qui est accoudé au comptoir dans un bar et qui décide de rentrer chez lui car il est trop bourré. Il s'éloigne du comptoir, fait 2 mètres et s'écroule par terre.
- Je suis trop bourré. Je vais ramper jusqu'à l'extérieur.

Arrivé dehors notre bonhomme se dit que l'air frais va lui faire du bien et il décide de se remettre debout. Et là, au bout de 2 mètres, vlan ! il s'écroule encore.
- J'habite à 500 mètres. Je vais ramper jusqu'à la maison.

Arrivé devant chez lui, il se dit qu'il a du décuiter et essaie de se remettre debout. Et encore une fois au bout de 2 mètres, vlan ! par terre.
- Bon.. je vais ramper jusqu’à la chambre.

Alors il ouvre sa porte d'entrée en rampant, monte les escaliers en rampant, ouvre en rampant la porte de la chambre ou dort sa femme, se déshabille par terre et avant de se mettre au lit, il se dit qu'il doit pouvoir enfin se lever. Il se lève, fait 2 mètres et s'écroule encore mais cette fois, sur le lit. Il s'endort en se disant que sa femme n'a rien entendu. Sauvé !

Le lendemain matin, sa femme le réveille :
- Toi t'as encore picolé hier soir !!!
- Hein ? Non !? Pourquoi tu dis ça ?
- Le bar a appelé: t'as oublié ton fauteuil roulant.

L'alcool est comme Activia : c'est actif à l'intérieur et ça se voit à l'extérieur.

Je ne bois jamais à outrance, je ne sais même pas où c'est.

C'est en buvant n'importe quoi que l'on chope n'importe qui !

La pression, il vaut mieux la boire que la subir.

Jésus changeait l'eau en vin. Tu m'étonnes que 12 mecs le suivaient partout.

Je n'ai jamais abusé de l'alcool, il a toujours été consentant.

Un mec complètement bourré vient sonner avec insistance chez des gens en pleine nuit. L'homme de la maison se lève et demande furieux :
- Qu'est-ce que tu veux ?

L'autre lui répond :
- Viens me pousser ! Il faut que tu viennes me pousser !

Excédé le propriétaire de la maison lui dit :
- Je ne te connais pas, et en plus il est 4 heures du matin, tu me réveilles pour me dire de te pousser et j'en ai pas envie, alors dégage d'ici et ne me dérange plus !

De retour dans la chambre, il se remet au lit, mais sa femme qui a tout entendu, le sermonne :
- Quand même tu exagères, cela t'est déjà arrivé d'être en panne la nuit, tu aurais pu le pousser ce pauvre type.
- Ouais, mais il fait froid et en plus il est bourré !
- Raison de plus pour l'aider, il ne va pas y parvenir tout seul. Non ? Vraiment, je ne te reconnais pas, je suis très déçue de ton attitude...!

Son mari, pris de remords, se rhabille et descend. Il ouvre la porte et crie :
- Eh mec ! C'est d'accord, je me suis habillé exprès pour venir te pousser ! Tu es où ?

Et le mec bourré répond :
- Là, sur la balançoire...