Blague : Qui commande ici ?

Qui commande ici ? - Hommes - 19/04/2014

Deux collègues discutent autour d'un verre après le travail. Peu de temps avant de quitter le bar, l'un des deux appelle sa femme et lui dit :
- Fais réchauffer l’eau, je rentre dans cinq minutes !
Son ami lui dit :
- Alors ça c’est un homme ! Faut bien leur montrer qui commande dans la maison !

L’autre répond :
- Eh oui faut bien que quelqu’un commande, et puis tu ne veux quand même pas que je fasse la vaisselle avec de l’eau froide !

D'autres blagues pour la catégorie Hommes

Une femme arrive dans la cuisine et voit son mari avec une tapette à mouche… Elle lui demande alors :
– Que fais-tu ?
– Je chasse les mouches.
– Est-ce que tu a réussi à en tuer ?
– Oui , deux mâles et trois femelles.
Intriguée, elle lui demande :
– Comment fais-tu la différence entre les mâles et les femelles ?
– Deux étaient sur la canette de bière et trois sur le téléphone.

Dans un bar, un gars est assis et il lit sur l'écriteau :
- Bière : 3 €
- Sandwich poulet frites : 8 €
- Masturbation : 15 €

Un peu méfiant, il regarde la serveuse derrière le bar, super mignonne, les yeux pétillants et les cheveux long comme une nuit brûlante. Il hésite un peu, ensuite lui demande:
- Heu… les masturbations là, c'est toi qui t'en occupe ?

La fille roule un peu des hanches, le regarde langoureusement et répond d'une voix chaude :
- Oui c'est moi, beau gars…

Le gars lui dit :
- Bon, alors lave-toi bien les mains parce que moi je veux un sandwich au poulet !

Deux amis vont boire une bière dans un bar tous les jeudis depuis des années. Un jour l’un dit à l’autre :
- Demain je déménage, promets-moi de venir boire une bière pour moi tous les jeudis dans ce bar en souvenir de notre amitié.
- Je te le promets.

Dès le jeudi suivant, il tient ses engagements et commande 2 bières. Le barman lui demande pourquoi 2 bières :
- Mon ami a déménagé et j’ai promis de boire une bière pour lui tous les jours…

Des mois se passent et un soir, il commande juste 1 bière et le barman lui dit :
- Il est de retour dans le coin votre copain ?
- Non j’arrête de boire.

Docteur, j’ai un problème. Tous les soirs, quand je suis au lit, j’ai l’impression qu’il y a quelqu’un caché dessous. Alors, je me relève pour regarder sous le lit, et, bien sûr, il n’y a personne. Je me recouche, mais au bout d’un moment, je me dis que je n’ai peut-être pas bien regardé. Alors je me relève pour vérifier de nouveau, sans résultat bien entendu. Bref, j’ai beau me dire que c’est idiot, je ressens toujours le besoin de m’assurer que personne n’est caché sous le lit. Docteur, tout ça me pourrit la vie, pouvez-vous faire quelque chose ?

- Hum… Je vois… obsessionnel compulsif… Comptez quatre ans d’entretiens de psychothérapie, à raison de trois séances par semaine, et je vous guéris de votre obsession.
- Euh… Combien ça va me coûter, Docteur ?
- 60 euros par séance. Donc, 180 euros par mois, 2160 euros par an et donc 8700 euros au final.
- Euh… je crois que je vais réfléchir…

Six mois plus tard, le psychiatre rencontre le type dans la rue, par hasard :
- Alors ? Pourquoi n’êtes-vous jamais revenu me voir ?
- 8700 euros ? Mon livreur de pizza m’a résolu mon problème, pour seulement 30 euros !
- Votre livreur de pizza ?? Vraiment ?? Et comment a-t-il fait ?
- Il m’a conseillé de scier les pieds de mon lit !!

Contrôle de police - Hommes - 06/02/2014

Un policier arrête un homme qui roulait à une vitesse excessive. Le policier lui demande :
- Puis-je avoir votre permis de conduire s'il-vous-plait ?
- J'en ai pas. Ils me l'ont saisi pour la 5e fois.
- Avez-vous les enregistrements du véhicule ?
- Non. Ce n'est pas mon véhicule. Je l'ai volé.
- C'est un véhicule volé ?!?
- Oui. Mais pendant que j'y pense, je crois que j'ai vu les enregistrements du véhicule dans le coffre à gants quand j'y ai mis mon fusil.
- Il y a un fusil dans le coffre à gants ?
- Oui. Je l'ai mis là après avoir tué la fille à qui j'ai volé la voiture. Ensuite, j'ai mis son corps dans la valise.
- Il y a un CORPS dans la VALISE ?
- Oui, m'sieur l'agent !

Le policier est bouleversé, il retourne dans son auto-patrouille et appelle le chef policier pour lui raconter le tout. Le chef arrive immédiatement et va voir l'homme :
- Monsieur, puis-je voir votre permis de conduire ?
- Pas de problèmes, le voici. Le permis était en règle.
- À qui appartient ce véhicule ?
- C'est le mien, monsieur l'agent, voici les papiers d'enregistrement. Le véhicule était bel et bien à cet homme...
- Maintenant pouvez-vous ouvrir lentement le coffre à gants que je puisse voir s'il y a un fusil à l'intérieur ?
- Bien sur, mais il n'y a aucun fusil ! Il n'y avait pas de fusil dans le coffre...
- Hmmm. Voudriez-vous ouvrir la valise, j'ai entendu dire qu'il y avait un corps dedans.
- Un corps ! J'ouvre tout de suite ! Il ouvre le coffre, aucun corps à l'intérieur...

Le chef reprend:
- Je n'y comprends rien, mon collègue m'a appelé pour me dire que votre permis de conduire était suspendu, que vous aviez un véhicule volé, qu'il y avait un fusil dans le coffre à gants et un corps mort dans la valise !
- Ouais, ouais... Tant qu'à y être, je suppose que ce maudit menteur vous à aussi dit que je roulais trop vite !!