Blague : Protection pour la cuve à mazout

Deux voisins alsaciens discutent devant leurs portails :
- J'en ai marre, ça fait la deuxième fois qu'on me vide ma cuve à mazout pourtant la bouche de remplissage est bien cachée sous une vasque de fleurs !
- Moi j'ai résolu le problème, j'ai acheté un gros bouchon rouge avec MAZOUT marqué dessus en blanc.
- T'es fou ? Comme ça ils n'ont même plus à chercher ? ! ! !
- Ben ouais, mais le tuyau n'est pas relié à ma cuve à mazout... Il est raccordé à ma fosse septique : ça fait trois fois que les roms me la vide GRATOS en six mois !

D'autres blagues pour la catégorie Etrangers

C'est un Corse, un Français et un Italien. Leur patron les voyant trainer la patte décide de leurs lancer un défi. Il leur tend 100 euros en leurs disant qu'à la fin de la journée le plus fainéant récoltera cette somme.

A la fin de la journée, le patron arrive et les trouve allongés dans l'herbe. Il demande qui a été le plus fainéant durant la journée. Le français se lève et dit :
- C'est moi!
L'italien se lève à son tour :
- Non, c'est moi!
Le corse, lui, reste allongé et dit en montrant sa poche :
- Met-les là !

Salon de l'automobile : Comment reconnaître les nationalités des visiteurs du Mondial de l'Automobile ?

- L'Allemand examine le moteur.
- L'Anglais examine les cuirs.
- Le Grec examine l'échappement.
- L'Italien examine le Klaxon.
- Le Portugais examine la peinture.
- L’américain examine la taille.
- Le Suisse examine le coffre.
- Le Chinois examine tout.
- Le Belge examine rien.
- Le Français examine la vendeuse.

A la frontière entre le Mexique et les États-Unis un homme passe tous les matins sur un âne avec deux sacoches.

Au bout d’un certain temps, le douanier, intrigué par ce manège, fouille les sacoches et n’y trouve que de la paille. Et ça dure pendant des mois et des années.

Le douanier retire la selle de l'âne, inspecte le casse-croute, passe la paille au rayon X... rien, absolument rien. Et tous les matins, sourire aux lèvres, l’autre passe.

Au bout de longues années, après l’avoir contrôlé quotidiennement, le douanier lui dit :
- Vous ne me verrez plus. Je prends ma retraite ce soir. Mais pour que j’aie l’âme en paix, dites-moi la vérité : Vous faisiez un trafic ?

- Bien entendu, dit l’autre.

- Et vous passiez quoi ?

- Des ânes…

Un ministre africain vient en voyage officiel en France, et se fait inviter à dîner chez son homologue français. En voyant la somptueuse villa de ce dernier, et toutes les toiles de maître aux murs, il lui demande comment il peut bien s’assurer un tel train de vie avec sa paye somme toute modeste de serveur de la République. Le français l’entraîne près de la fenêtre :
- Vous voyez l’autoroute là-bas ?
- Oui
- Elle a coûté vingt milliards, l’entreprise l’a facturée 25 et m’a versé la différence.

Deux ans plus tard, le ministre français est en voyage officiel en Afrique et rend visite à son homologue. Quand il arrive chez lui, il découvre un palais comme il n’en avait encore jamais vu. Stupéfait, il demande :
- Mais je ne comprend pas, il y a 2 ans vous trouviez que j’avais un train de vie princier, mais par rapport à vous…

Le ministre africain l’entraîne près de la fenêtre :
- Vous voyez l’autoroute là-bas ?
- Non…
- Ben voilà…

Un médecin échange avec un de ses patients :
- Cela fait une semaine que je vous soigne pour une jaunisse, dit le médecin, et c’est maintenant que vous me dites que vous êtes chinois !